Mobile Phone Forums
Welcome to the Mobile Phone Forums

Go Back   Mobile Phone Forums > General > Lounge
Register FAQ Mark Forums Read

Lounge General conversation, share interests, have a laugh or discuss anything not related to the other forums.

Reply
 
Thread Tools Display Modes
  #1  
Old 11-11-2013, 11:59 PM
bsaiylnB5 bsaiylnB5 is offline
Junior Member
 
Join Date: Nov 2013
Phone: tuvwx30232
Network: abcde64820
Posts: 1
bsaiylnB5 is on a distinguished road
"Son honnêteté le perd"|Doudoune Moncler Enfant +<?HDSKS1ds2

conquis par le XV de France en mars 2010,Doudoune Moncler Enfant, les choses semblent de mal en pis pour le sélectionneur tricolore. L'infatigable optimiste a encore pris une gifle, samedi 12 mars * Rome, en assistant au délitement complet de son équipe, sans (en)vie, sans jeu, sans rien, réduite * un état pire que "le champ de ruines" qu'il décrivait après la tournée de juin dernier, déj* catastrophique, pire encore que la plus grosse défaite jamais encaissée par un XV de France sur ses terres en novembre face * l' (59-16). Une victoire samedi face au pays de Galles rachèterait-elle le revers romain ? L'équipe de France de Lièvremont restera celle qui, * six mois d'une , fut la première * dans le Tournoi des six nations contre l'. Entra?nant la question suivante : au vu de son mandat (57 % de victoires, contre 62% en moyenne depuis 1981), ce sélectionneur en poste depuis trois ans est-il bien l'homme de la situation ? Lui en reste convaincu. Bien qu'il ait d'abord dit non quand on lui offrit le poste de sélectionneur, en 2007. Bien qu'il se soit promis, encore joueur, qu'"[il] ne serai[t] jamais entra?neur". "Je me disais : des choix, des mecs, ce n'est pas pour moi", raconte-t-il aujourd'hui. Malgré la tourmente actuelle, il sourit encore de ce revirement inattendu. On sent même * nouveau le plaisir qu'il ressentit en se révélant entra?neur. C'était en 2002, quand, le genou flingué, il arrêta de pour entra?ner les Espoirs de Biarritz et l'analyse vidéo de l'équipe première. "On parle d'une première mort, je l'ai vécue comme la fin de l'enfance, dit-il * propos de la fin, brutale, de sa carrière de troisième-ligne. A ma grande surprise, j'étais fait pour entra?ner. ?a me plaisait ! Avec l'équipe Espoirs, j'ai redécouvert le en trois dimensions : l'analyse stratégique,Doudoune Moncler Gilet, le laboratoire de jeu et le management... ?a m'a permis d' vite." Il profita de ces années * Biarritz (il fut aussi entra?neur de l'équipe de France – 21 ans pendant un an) puis * Dax, qu'il fit de la Pro D2 au , pour son projet et le tri parmi les nombreuses influences qui l'avaient nourri pendant sa carrière – pour les plus fameuses : Raoul Barrière, entra?neur du grand Béziers, en -études, Robert Bru, penseur de la méthode toulousaine, en CREPS, le duo Skrela-Villepreux en équipe de France (25 sélection de 1995 * 1999), Bernard Laporte au Stade Fran?ais, Patrice Lagisquet * Biarritz. "J'ai eu le temps de réfléchir au jeu que je voulais en place, explique-t-il. J'ai aussi appris * me conna?tre. Et * m'." Etait-il pour autant suffisamment aguerri, quand il prit les rênes du XV de France ? "Je crois que oui, répond-il. De toute fa?on, on apprend tous les jours." En 2007, il était pourtant le premier * reconna?tre son manque d'expérience. Mais les têtes pensantes de la DTN, la direction technique nationale (Skrela en tête), et de la Fédération fran?aise de rugby (Lapasset) croyaient en lui. Il en fit donc de même. Et se retrouva l* où, affirme-t-il, "dans le contexte franco-fran?ais, nul entra?neur n'est préparé * évoluer". A un métier "* la fois identique et différent" de celui qu'il commen?ait tout juste * ma?triser. Car être sélectionneur, c'est se * des difficultés inhérentes au poste. Avec la franchise qui le caractérise, Lièvremont n'a pas hésité * les pieds dans le plat, dénon?ant les incohérences d'un calendrier surchargé et la piètre qualité du jeu produit en championnat. Jusqu'* ce constat l?ché en octobre : "L'équipe de France est tout sauf la priorité du rugby fran?ais." Fait incontestable, le patron de ce XV de France, vitrine et parent pauvre du rugby hexagonal, qui nourrissait (na?vement ?) tant d'ambitions pour le jeu de sa sélection a donc bricolé, quand d'autres fédérations transforment leur équipe nationale en club d'élite. "Comment en place un projet si tu n'as pas les outils pour le ?" interroge d'ailleurs , cadre de la DTN, qui le "managea" avec les – 21. Mais, tout bancal soit-il, le système n'explique pas que des joueurs chevronnés demandent aujourd'hui encore des précisions sur le plan de jeu. Ni comment ces joueurs tant ménagés (promesse faite * certains d'une participation quasi certaine * la Coupe du monde) ont pu s' de la sorte en juin, en novembre et dernièrement * Rome. Le flanker "issu du rugby méditerranéen" qu'il était, accrocheur et dur au mal, artisan de la révolte mémorable en demi-finale du Mondial 1999 contre les All Blacks * Twickenham, en prend un coup * chaque nouvelle démission de ses ouailles et s'interroge sur cette génération si placide. Conséquence de sa méthode, il y a, plus que Lièvremont se borne * le , friture sur la ligne entre l'entra?neur et ses entra?nés – entre les droits qu'il leur accorde et les devoirs qu'ils se doivent de . "Son honnêteté le perd", avance ,doudoune homme moncler, qui le c?toya * Biarritz, au sujet de la propension de Lièvremont * tout haut en qui il croit et ne croit plus, en quoi il doute, * qui il fait confiance. Manque d'expérience confinant * la na?veté, répondent en ch?ur les (ex-)entra?neurs du rugby pro. "Marc est un entra?neur naturel", préfère Jean-Philippe Saffore, ami depuis l'enfance au et premier * entra?né avec lui * Biarritz. En tout cas, "il aura beaucoup appris", estime Delmas. A quel prix. Et pour quelle suite ? Après ce Tournoi * , se profilent déj* l'annonce, le 11 mai, du groupe des trente joueurs retenus pour le Mondial et la compétition en elle-même avec, en perspective, un quart de finale contre l'Angleterre (ou l'). en quarts,doudounes moncler, ce serait égaler le plus mauvais résultat d'une équipe de France en Coupe du monde (en 1991). Marc Lièvremont s'en relèverait-il ? "Entra?ner est quelque chose de très fort pour lui, répond son frère Thomas, avec qui il a tant partagé. Il aime le rugby, il voudra dans ce milieu." A quelle place ? 相关的主题文*: [url=http://www.hao24.cn?mod=spacecp&ac=blog&blogid=]u un visa de six mois.|louboutin pas cher + [url=http://www.infosomnia.com/spam/denied]a sent la conclusion|passion louboutin + [url=http://www.ethiomeet.com/user/aminidFrT1/blogs]désormais 3e|souliers a plateau + [url=http://www.vayd.org/node/326#comment-4600]FRENCHIES' CALLINGLes Fran|mocassins louboutin +
Reply With Quote
Reply


Currently Active Users Viewing This Thread: 1 (0 members and 1 guests)
 
Thread Tools
Display Modes

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

vB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off
Trackbacks are On
Pingbacks are On
Refbacks are Off


All times are GMT. The time now is 3:23 AM.


Powered by vBulletin Version 3.6.0
Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd.
Content Relevant URLs by vBSEO 3.0.0 RC6 © 2006, Crawlability, Inc.
Copyright ©2015 PhoneForums.org